OKAPI360

RD CONGO: Les meurtriers presumes de Daniel Botheti comparaissent en justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RD CONGO: Les meurtriers presumes de Daniel Botheti comparaissent en justice

Message par Silver le Lun 7 Juil - 21:44


(RFI) Daniel Botethi, âgé d'une trentaine d'années, a été tué dimanche par balles par des inconnus. Le vice-président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa, élu sur la liste du Mouvement de libération du Congo (MLC) de l’opposant Jean-Pierre Bemba, circulait en voiture quand on a tiré sur lui, vers 2 heures du matin, alors qu’il revenait d’une fête de mariage, au quartier de Macampagne, dans le nord-ouest de Kinshasa. La police affirme avoir mis la main sur les quatre responsables de ce crime. Ils seront présentés, mardi, devant la justice militaire à Kinshasa.
La justice militaire préfère attendre les éléments devant provenir de la police scientifique, œuvre de la coopération française, pour entrer dans le vif du procès. Empreintes digitales prélevées sur la voiture de la victime, expertise balistique, etc. Déjà, des perquisitions opérées au domicile d’un meurtrier présumé de Daniel Botethi auraient été fructueuses. Des biens appartenant à d’autres victimes de la bande y ont été trouvés, selon des sources policières. Parmi ces biens, ceux du capitaine de l’équipe nationale de football, Shabani Nonda. D’autres personnalités avaient aussi été braquées dans le même quartier : maître Matadi Nenga, le sénateur Onusumba, tous du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD), ainsi que le journaliste Séverin Bamani de Digital Congo.

On ignore si les personnes arrêtées sont responsables de tous les braquages enregistrés dans le périmètre du Palais de marbre, contrôlé par la Garde républicaine. A ce sujet, les responsables de la Police nationale congolaise (PNC) restent prudents. Ils ont décidé de déployer leurs unités depuis dimanche. La presse kinoise a invité, lundi matin, le gouvernement à prendre toutes les mesures qui s’imposent en vue de neutraliser tous les marginaux.

Le MLC, qui est le principal parti de l’opposition congolaise, a décidé, dimanche dernier, de suspendre sa participation à l’Assemblée nationale, au Sénat et à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, après la mort de Daniel Botethi. Ce parti a exigé la « délocalisation sans délais » de la Garde républicaine du quartier de Macampagne.

Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RD CONGO: Les meurtriers presumes de Daniel Botheti comparaissent en justice

Message par Le Negrier le Mar 8 Juil - 12:26

Je suis surpris par la rapidite avec laquelle les auteurs de ce crime ont ete identifies et arretes. Si la police est si efficace, pourquoi ne fait t-elle pas le travail en amont cad, avoir des patrouilles qui cadrillent la ville et decourage ainsi les malfrats d'operer? Pourquoi est-ce que toutes les victimes citees dans cet article sont-elles toutes de l'opposition? Est-ce que les gens de l'autre camp sont responsables? Voila tant de questions qui restent sans reponse et qui en meritent une.

Le Negrier

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 11/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RD CONGO: Les meurtriers presumes de Daniel Botheti comparaissent en justice

Message par Silver le Mer 9 Juil - 0:17

Le Negrier a écrit:Je suis surpris par la rapidite avec laquelle les auteurs de ce crime ont ete identifies et arretes. Si la police est si efficace, pourquoi ne fait t-elle pas le travail en amont cad, avoir des patrouilles qui cadrillent la ville et decourage ainsi les malfrats d'operer? Pourquoi est-ce que toutes les victimes citees dans cet article sont-elles toutes de l'opposition? Est-ce que les gens de l'autre camp sont responsables? Voila tant de questions qui restent sans reponse et qui en meritent une.

C'etait ma premiere impression quand j'ai entendu cette nouvelle. Dans un pays ou les enquetes policieres menent quasiment a rien, c'est etonnant que les presumes meurtriers aient ete arretes en un temps record et plusieurs preuves ont ete trouvees. Ca sent le coup monte. Cette police francaise qui doit soit disant coopere avec la locale, c'est pour essayer de donner de la credibilite a cette enquete. Mais avec l'affaire Bemba et le role de la court de la Haie, on a compris que ces institutions europeenes seblent etre de meche avec nos dictateurs.

Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RD CONGO: Les meurtriers presumes de Daniel Botheti comparaissent en justice

Message par Silver le Mar 29 Juil - 1:09

(RFI)
La police congolaise a arrêté, ce dimanche, un des présumés assassins du député de l’opposition Daniel Botethi tué le 6 juillet dernier à Kinshasa. Les autorités ont également annoncé la capture de « neuf autres bandits, alors qu’ils s’apprêtaient à agresser un automobiliste, en procédant de la même manière que lors du meurtre du député ». Le procès des présumés assassins de Daniel Botethi, qui était vice-président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa, devait reprendre ce lundi, avec la présence très attendue du gouverneur de la capitale congolaise, André Kimbuta, en tant que témoin. Il a été cité par l'un des accusés comme étant le commanditaire du crime. André Kimbuta a aussitôt porté plainte contre son accusateur. Sa formation politique, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) du président Joseph Kabila, a « réaffirmé sa confiance en la justice du pays ». Le parquet a également fait comparaitre devant le Tribunal militaire le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa et le ministre provincial de la Sécurité.

Daniel Botethi a été abattu par des hommes armés dans le quartier de Macampagne, un secteur de la capitale contrôlé par la Garde républicaine (GR), alors qu’il revenait d’un mariage. Le député était membre du Mouvement de libération du Congo (MLC), principal parti de l’opposition, qui a été dirigé par Jean Pierre Bemba, ancien candidat à la présidence, actuellement détenu par la Cour pénale internationale de La Haye, pour des crimes de guerre commis en 2002 en République centrafricaine.
L'industrie du crime se porte bien
Depuis l’ouverture, le 7 juillet dernier, du procès des assassins présumés de Daniel Botethi, dont quatre soldats de la GR, un déserteur et un civil, la ville de Kinshasa a été le théâtre d’un grand nombre d’agressions et de crimes. Blessé par balle au milieu de la semaine dernière, le comédien Mbonge a succombé quelques heures seulement après son agression, le 23 juillet dernier. Peu de jours avant, un colonel de l’armée avait été froidement abattu. On parle également de deux jeunes gens d’une même famille tués à leur domicile dans la même période. Pour la presse locale, « l’industrie du crime se porte bien à Kinshasa ». Selon la même source, « les crimes se succèdent à une vitesse inquiétante depuis le début du procès des assassins présumés du vice-président de l’Assemblée provinciale, Daniel Botethi ».
Représailles
Des rescapés et des témoins de ces violences accusent des hommes en uniforme. C’est comme si des militaires se livraient à des représailles après avoir été mis en cause publiquement dans plusieurs cas d’agression. Selon les organisations non gouvernementales de défense des droits de l’homme, la commune de Ngaliema, où se trouve le camp de la Garde républicaine, est réputée particulièrement dangereuse. L’opinion attend de voir l’efficacité des actions annoncées par les autorités dans le cadre du renforcement de la sécurité dans la capitale.

Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: RD CONGO: Les meurtriers presumes de Daniel Botheti comparaissent en justice

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum