OKAPI360

Scandal a la federation francaise de football francais: quotas ethniques.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Scandal a la federation francaise de football francais: quotas ethniques.....

Message par Silver le Dim 1 Mai - 16:48


Scandal dans le football francais. La forte presence des noirs et arabes derrangerait certains membres de la FFF, dont Laurent Blanc, nouveau selectioneur et ancien joueur des blues champions du monde en 1998...


Quotas dans le foot : les quatre jours qui ont plongé la FFF dans la tourmente


Depuis jeudi, la Fédération française de football et le sélectionneur de l'équipe de France Laurent Blanc sont plongés dans un très sérieux embarras. Les révélations du site Mediapart de l'existence d'un projet, finalement abandonné, de mise en place de quotas ethniques dans les centres de formation ont entraîné la suspension samedi du directeur technique national François Blaquart et l'ouverture de deux enquêtes, une conduite par la FFF et l'autre par le ministère des sports, qui devraient rendre leurs conclusions d'ici huit jours. Retour sur les quatre jours qui ont plongé la Fédération française dans la tourmente.

Jeudi : Mediapart fait ses premières révélations

Jeudi soir, Mediapart lâche une bombe médiatique : "Pour les plus hautes instances du football français, l'affaire est entendue : il y a trop de Noirs, trop d'Arabes et pas assez de Blancs sur les terrains." Dans le premier article du site, on apprend qu'une réunion entre plusieurs acteurs majeurs du football français se serait tenue le 8 novembre 2010.

Au cours de cette réunion, aurait été évoquée la mise en place de quotas discriminatoires dans les centres de formation, concernant les joueurs qui possèdent la double nationalité et sont susceptibles de choisir de jouer pour leur pays d'origine malgré des sélections dans les équipes françaises de jeunes (lire "Les binationaux', enquête sur ces footballeurs français qui ne jouent pas en bleu")

Le site n'en dit pas plus mais dévoile que "d'après des sources internes à la FFF, scandalisées par le procédé, des consignes ont été données en ce sens ces dernières semaines à différents responsables de centres de formation, notamment l'Institut national français (INF) à Clairefontaine." Des consignes auraient ainsi été données par la direction technique nationale pour que le taux de jeunes footballeurs français d'origine africaine ou maghrébine soit limité à 30 % lors des épreuves de sélection.

André Merelle, l'ancien directeur de l'INF de Clairefontaine, s'exprime jeudi soir sur RMC à ce sujet, confirmant que le sujet avait déjà été évoqué :"Oui, c'était sous la direction de Gérard Houllier. Il n'y avait pas de quotas à proprement parler, mais des réflexions sur le nombre de blacks et de beurs. Selon eux, dont François Blaquart, il y en avait un trop grand nombre. Moi, je ne comprenais pas pourquoi il y en avait trop par rapport à nos pauvres petits Blancs. Mais il faut se rendre à l'évidence, les meilleurs étaient ceux qui étaient en banlieue."

Vendredi : les acteurs du foot français démentent énergiquement

Laurent Blanc à Bordeaux le 29 avril.

Vendredi, tollé général dans le monde du football. Le président de la FFF, Fernand Duchaussoy, monte au créneau : "Je n'ai jamais entendu parler de ça et ça m'étonnerait franchement. Ce serait complètement anormal que ça se passe comme ça et je ne l'accepterai pas. Il y a un constat, mais ce n'est pas une réflexion."

Interrogée par Le Monde (lire l'entretien), la ministre des sports, Chantal Jouanno, déclare qu'elle n'ose "pas y croire", précisant : "Pour l'instant, nous sommes dans le domaine de la rumeur." "Nous ne condamnons pas la fédération dans l'attente d'éléments plus précis. Aussi, j'ai demandé une inspection aux services de la jeunesse et des sports afin de faire toute la lumière sur cette affaire", a-t-elle ajouté, avant de préciser que des sanctions seraient prises si les faits étaient avérés.

Lors d'une conférence de presse organisée pour l'occasion, Laurent Blanc apporte à son tour un démenti vigoureux : "Qu'on m'associe à une discrimination, ça me dérange, c'est contraire à mes valeurs", déclare le Cévenol, qui a tenu à rappeler les faits. "Je n'ai jamais entendu parler de projet de quotas !", se défend-il. Avant d'enfoncer le clou : "C'est un sujet sensible. Pour moi, il n'y a pas de projet de quotas, c'est faux. Et c'est un mensonge de dire que le sélectionneur y a participé. Je ne peux donc pas parler d'une chose qui n'existe pas." Laurent Blanc revient toutefois sur "le problème des joueurs binationaux". Il assure ainsi : "Moi, je ne parle pas de critères ethniques, je ne parle que de critères techniques. Je ne suis qu'un entraîneur de football. Le seul problème qui existe dans le football concerne les joueurs à double nationalité."

François Blaquart, directeur technique national (DTN), dément lui aussi. "Bien sûr que je démens. Venez voir toutes nos actions. C'est une évidence. Ni centre de formation, ni Pôle espoirs (n'ont reçu de telle consigne de quotas)", déclare le DTN lors d'une conférence de presse au siège de la FFF. "Notre seul problème, c'est celui des double nationalités."

Samedi : Mediapart enfonce le clou, le DTN suspendu

La mise en ligne samedi par Mediapart du verbatim de la réunion du 8 novembre 2010 clarifie les débat. Lors de cette réunion (lire la synthése détaillée du verbatim), François Blaquart évoque une idée, abandonnée depuis : "L'idéal effectivement, c'est de dire, mais pas officiellement : de toute façon on ne prend pas plus de tant de gamins qui sont susceptibles de changer (de nationalité) à terme." Et Laurent Blanc de répondre : "Ou alors tu les fais passer par des critères différents de sélection". Le sélectionneur lie alors les questions de binationalité et de critères de sélection. Il précise plus loin : "On a l'impression qu'on forme vraiment le même prototype de joueurs: grands, costauds, puissants. (...) Qu'est-ce qu'il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les blacks. Et c'est comme ça. C'est un fait actuel (...) Les Espagnols, ils m'ont dit : 'Nous, on n'a pas de problème. Nous, des blacks, on n'en a pas'."

Peu de temps après la mise en ligne du verbatim, la FFF et le ministère des sports annoncent la suspension du DTN, avec effet immédiat. François Blaquart a été suspendu car c'est "le seul personnage qui dépend à la fois du ministère et de la Fédération", explique Fernand Duchaussoy."Il y a un seul personnage qui dépend à la fois du ministère (des sports) et de la Fédération, c'est le DTN. M. Blaquart est toujours à la DTN, c'est sa fonction qui est mise en suspens en attendant les clarifications."

En fin d'après-midi, Laurent Blanc s'exprime pour présenter ses excuses : il admet que certains de ses propos tenus lors de la réunion du 8 novembre 2010 "puissent prêter à équivoque". Le sélectionneur tricolore déclare que s'il a "heurté certaines sensibilités", il s'en "excuse. Pour autant, l'ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux "ne retire rien aux propos qu'(il) a tenus hier (vendredi)" : "Que certains termes employés au cours d'une réunion de travail, sur un sujet sensible et à bâtons rompus, puissent prêter à équivoque, sortis de leur contexte, je l'admets (...) Mais être soupçonné de racisme ou de xénophobie, moi qui suis contre toute forme de discrimination, je ne le supporte pas."

Ancien membre du Conseil Fédéral, Lilian Thuram se dit "abasourdi" par cette affaire de discrimination.

Ancien membre du Conseil Fédéral, Lilian Thuram se dit "abasourdi" par cette affaire de discrimination.REUTERS/ABED OMAR QUSINI

Plusieurs acteurs du football français réagissent, la ministre des sports Chantal Jouanno déclare qu'elle trouve "ces propos graves". Elle explique qu'"il y a d'autres solutions que de dire 'on va aboutir à des quotas pour réduire les binationaux'. Après il y a des amalgames, des dérapages sur des considérations de couleur de peau qui sont assez malvenues dans ce type de discussion". "Je ne suis pas beaucoup choquée que l'on forme des personnes et qu'elles aillent jouer dans des pays amis et qu'on exporte notre savoir-faire. Cela se fait dans tous les sports. Nos joueurs de basket vont jouer en NBA et cela participe aussi au rayonnement de la France."

Dimanche : l'affaire prend un tour politique

Interrogé sur TF1, Lilian Thuram estime que la question des binationaux est "un faux débat", les meilleurs joueurs choisissant l'équipe de France. Le recordman de sélections en équipe de France (142) s'insurge surtout contre les "préjugés sur les couleurs de peau": "Quand est-ce qu'on va arrêter de dire que lorsque vous êtes noir, vous courez plus vite ? Que lorsque vous êtes noir, vous êtes moins intelligent?" Guy Roux aborde, lui, la question de manière plus globale : "Il faudrait décider que les joueurs doivent se décider quant à leur sélection dès 18 ans, à leur majorité."

De son côté, le capitaine de l'équipe de France Alou Diarra défend Laurent Blanc, considérant que son sélectionneur était "frustré, parce que son nombre de joueurs sélectionnables devient limité", sur Canal+. "Laurent Blanc n'est pas raciste, déclare Diarra, qui a eu le Cévenol comme entraîneur à Bordeaux. Dans ses propos, je ne vois rien de raciste. Je vois un sélectionneur frustré, parce que son nombre de joueurs sélectionnables devient limité." Concernant l'idée d'introduire un quota, Diarra dit : "C'est aberrant, il ne faut même pas réfléchir à cette idée-là.""grands blacks", "c'est un terme assez courant, il ne faut pas le prendre au premier degré." Diarra ajoute qu'il n'est pas choqué d'entendre Laurent Blanc parler de

L'affaire prend un tour politique. La Première secrétaire du Parti Socialiste Martine Aubry juge "inacceptable, terrifiant et imbécile" la question des quotas de joueurs binationaux, soulignant que "Laurent Blanc a fait part un peu tardivement de ses regrets." Le président de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan note pour sa part que Blanc et Blaquart étaient "victimes de la nouvelle inquisition", accusant Chantal Jouanno "d'hypocrisie".

Le Parti communiste prend part aux débats, estimant que les révélations sur des quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation de football "font froid dans le dos". "Si de tels faits sont avérés, ce serait un séisme dans le monde du sport, un coup terrible porté aux valeurs sociales et éducatives que le football a toujours joué dans notre pays, quelle que soit l'origine des individus", explique le PCF. "Si c'est le cas, de lourdes sanctions devront être appliquées contre les instigateurs d'une telle politique de détection raciale", selon le communiqué qui demande "l'installation d'une commission d'enquête indépendante du pouvoir fédéral et politique". D'ici huit jours, les conclusions des deux commissions d'enquête devraient apporter de l'eau au moulin et peut-être entraîner de nouvelles sanctions.
Le Monde.fr (avec AFP)

Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal a la federation francaise de football francais: quotas ethniques.....

Message par BOBBY DIGITAL le Dim 1 Mai - 20:25


Ca me rappelle le cas Yannick Noah. Quand il gagnait des tropheys il etait francais, quand il perdait il etait franco-camerounais. Les frenchies c'est des racistes et des laches.

BOBBY DIGITAL

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 12/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal a la federation francaise de football francais: quotas ethniques.....

Message par le passant le Mer 4 Mai - 7:03


scandaleux mais ne retenons pas nos souffles, ils vont s'assurer que l'enquete n'aboutira a rien , la france ne peut pas ruiner sa reputation pour quelques noirs et arabes.

le passant

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal a la federation francaise de football francais: quotas ethniques.....

Message par MobPrinz le Ven 6 Mai - 11:54


Et 4a s'empire de jour en jour! Maintenant, il y a quasi un clivage Noirs-Arabes d'un côté et les blancs de l'autre! Y a que Zidane qui n'a pas pris position!

MobPrinz

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal a la federation francaise de football francais: quotas ethniques.....

Message par le passant le Lun 16 Mai - 7:17



je vous avez dit quoi? Rolling Eyes
http://www.ladepeche.fr/article/2011/05/10/1078428-Discrimination-dans-le-foot-pas-de-quota-Blanc-dedouane-la-FFF-doit-trancher.html

le passant

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal a la federation francaise de football francais: quotas ethniques.....

Message par MobPrinz le Jeu 2 Juin - 8:53

ça a fait pshhhhitttt comme d'hab, quand il s'agit de discrimination anti-noirs!!

MobPrinz

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 07/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandal a la federation francaise de football francais: quotas ethniques.....

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum