OKAPI360

Le Journalisme made in Congo - Tres Unique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Journalisme made in Congo - Tres Unique.

Message par Le Negrier le Lun 24 Nov - 13:27

J'aime parfois lire les articles des journalistes qui soutiennent les regimes africains pour rire. Ils sont souvent d'une bassesse inouie. La plupart de temps ils ne disent rien de concret si ce n'est vanter leur maitre. Je vous mettrai ici des articles pour decrire ce phenomene.
Voyez par exemple cet article tire du site "digitalcongo.net". Qu'est ce que ce journaliste compte accomplir avec un article comme celui-ci? Donner une information? Faire une analyse? Jugez-vous meme.

Du courage politique à Joseph Kabila dans l’affront du complot de la balkanisation de la RDC cette fois par Nkunda interposé !

« Le courage, c’est l’élégance devant l’infortune ! » signifiait Kennedy reprenant à son compte cette phrase d’Hemingway qu’il sied parfaitement de reporter sur le président Joseph Kabila en quête des voies de sortie de la passe du forcing actuel de la balkanisation de la RDC par ses ennemis de toujours manipulant aujourd’hui un sinistre Tutsi nommé Nkunda

Peu de Chefs d’Etats africains ont eu, en si peu de temps de règne d’une élection démocratique, autant de défis à relever. Joseph Kabila traverse, on s’en doute, l’une des périodes les plus noires, les plus dures et les plus incertaines de son règne par rapport à la réalisation des promesses faites pendant sa campagne électorale, il y a deux ans. Il n’est que de voir et d’entendre la rue, les radios et autres chaînes de télévision financées par les lobbies du vieux continent pour s’en rendre compte. Beaucoup d’analystes sommaires veulent faire croire que la RDC sous Joseph Kabila dont ils veulent faire la peau, tire vers sa fin. A en croire les faux prophètes qui courent les rues à Kinshasa et à l’Est de la République Démocratique du Congo, le signe indien sonne l’hallali : Sur nos 26.700 hommes en treillis face aux 6.000 dont disposerait Nkundabatware, c’est la désillusion.

Un calcul simple pourrait faire croire que chaque milicien Nkundiste à lui seul peut faire détaler 4 à 5 militaires des FARDC. Comme si cela ne suffisait pas, sur le terrain médiatique, le lobbying de l’axe Washington-Londres-Kigali accroche plus la presse occidentale, en termes d’attention, d’affection et de changements remarquables (et remarqués). Comme pour achever notre vieux corps social malade, nos ambassadeurs en d’autres domaines mobilisateurs comme le sport ne se portent pas mieux.

Cependant même que le stade des Martyrs se trouve sur la liste noire de la Fédération internationale de football association (FIFA), nos Léopards dames se sont faites écraser sans aucune félinité par des Allemandes, championnes du monde certes, mais non moins fières d’avoir fait la peau à des adversaires résignés, portant des vareuses marquetées d’un des pays les plus grands du monde. Sur le plan du respect des libertés fondamentales, l’assassinat de Didace Namujimbo, jeune journaliste de son état, qui rentrait tranquillement vers son domicile à Bukavu nous rappelle tous le crime crapuleux perpétré sur Serge Maheshe dont il a couvert le procès.

Pendant que les exactions des hommes de Nkundabatware sur des populations innocentes du Nord-Kivu se portent bien, Joseph Kony, prophète et chef de guerre sanguinaire ougandais à la tête de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) multiplie ses attaques ciblées sur nos populations de la province Orientale.

Ainsi, à Bangadi, les hommes de Kony ont pillé, violé et saccagé la ville avant de mettre le feu aux maisons et autres édifices publics, tuant en plus six civils congolais. Un peu plus loin à Dungu, tout près d’Isiro, les mêmes miliciens ougandais qui étaient mis en déroute par les FARDC croisés sur leur chemin – quand même ! – avaient choisi de détaler en emmenant avec eux, comme de coutume dans leurs croyances déviationnistes, des otages composées de petites filles congolaises dont ils ont fait des esclaves sexuels depuis… De tout cela, la presse internationale comme aveuglée par un bandeau noir posé contre ses yeux par des chiromanciens congophones, fait semblant de ne rien voir pour y consacrer des images et autres colonnes de son espace… Même pour dire combien la peur de sortir de la forêt pour croiser les foudres de la justice internationales continue à pousser Nkundabatware et Joseph Kony à garder le bois.

Quoi qu’on en dise, autant il est vrai que tout ou presque tout bat de l’aile en République Démocratique du Congo, autant la bonne conscience de Congolais honnêtes et perspicaces se porte encore bien. Pour preuve, le nationalisme aigu des années soixante refait surface devant l’immensité de l’injustice et de la provocation de ceux qui veulent nous mettre à genoux… Contrairement à la crise zaïroise des années quatre-vingt-dix, Joseph Kabila compte encore parmi ses interlocuteurs des bonnes oreilles dont celles de l’Angola, pays phare de la persuasion militaire en Afrique australe.

En tant que président de la SADC, ce n’est pas l’entregent diplomatique qui lui manque, et sa récente tournée en Angola, à Brazzaville, à Libreville et au Malawi en dit long. Elève modèle de la bonne gouvernance qu’il incarne pour avoir mené jusqu’au bout contre vents et marées, ce serait un scandale dans le monde diplomatique d’écarter d’un revers de la main toutes ces années d’efforts et de maintenance d’un géant malade de ses hommes.

L’armée congolaise serait-elle un modèle de débâcle et de pillage ? Pourquoi l’opinion internationale ne se rappelle-t-elle pas que malgré les bonus dont il bénéficie auprès de lobbyistes anglo-saxons, l’Ouganda de Museveni n’a jamais pu mettre fin ni se défaire des troupes rebelles de la LRA, dirigées par Joseph Kony. Que l’armée FPR de Kigali sous le très puissant Paul Kagame, n’a jamais pu mettre fin aux assauts des FDLR et autres Interhamwe depuis plus de cinq ans. Dénouement : La débâcle, les pillages et autres déviations des armées inter-lacustres ne sont pas un péché originel congolais. Il s’agit des comportements répréhensibles des armées d’une région qui peine à se stabiliser et dont les nerfs de la guerre n’ont pas encore été maîtrisés par les analystes expéditifs du monde occidental ou ceux aux nez épatés d’ambitions qui veulent accéder aux pouvoirs par tous les moyens.

Rien qu’en considérant que les gestes des acteurs politiques sont révélateurs de leurs vrais profils psychologiques, de leurs ambitions et autres tempéraments, la danse et les embrassades d’Olusegun Obansanjo et le rebelle Laurent Nkunda à Jomba en disent long sur le dessin que se fait une certaine diplomatie judaïque sur l’avenir du Congo démocratique.

Néanmoins, ils peuvent être sûrs que l’on ne peut soutenir notre pays dans ses efforts de guerre sans encourager son peuple à maintenir une cohésion morale et sans encourager son Chef de l’Etat à servir d’instrument au destin de son peuple… Le Congo malade veut se remettre débout et quand bien même la guerre continue, il nous reste à la gagner.

(DN/Ern./GW/Yes)

Acp

Le Negrier

Nombre de messages : 712
Date d'inscription : 11/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journalisme made in Congo - Tres Unique.

Message par Silver le Mar 25 Nov - 4:52


Beaucoup d’analystes sommaires veulent faire croire que la RDC sous Joseph Kabila dont ils veulent faire la peau, tire vers sa fin.


C'est ca la phrase cle dans cette fiction. Le reigne de Kabila c'est ca qui fait manger ce pseudo-journaliste corrompu, c'est ca son present et (il espere enormement) son future. Le Kivu, la RDC, le bien etre des congolais n'est pas important pour se journaliste, ce qui est important c'est le fait que Kabila soit au pouvoir. Il a le courage meme le courage d'appeller "l'elegance devant l'infortune" le silence inacceptable de Kabila alors que le Kivu est mis a feu et a sang, avec l'aide meme des militaires congolais. Wow! Ca il faut etre castre pour le faire.
Le Nationalisme des 60's refait surface? Le nationalisme renaissant est caracterise par le cris des congolais qui ne veulent plus d'un etranger au pouvoir.

"Contrairement à la crise zaïroise des années quatre-vingt-dix, Joseph Kabila compte encore parmi ses interlocuteurs des bonnes oreilles dont celles de l’Angola, pays phare de la persuasion militaire en Afrique australe."
Wow! Just wow!

Ce qui est triste est que ce type a des emissaires dans certains forums congolais pour faire toute sorte de propagande.

avatar
Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journalisme made in Congo - Tres Unique.

Message par le passant le Mar 25 Nov - 12:34

mes freres, ce genre de journalisme on le retrouve un peu partout en
afrique. laurent levigot est le meilleur dessinateur de l'histoire du gabon, pendant plusieurs annees il etait le journaliste enemi numero
un du president bongo qu'il ridiculisait dans des articles oses accompagnes des dessins pas du tout flateur.
les gens attendaient toujours avec impatience chaque publication de son
journal le scorpion. aujourd'hui il mange dans la main de bongo et le scorpion est devenu le journal le plus sympathique au pouvoir en place.

le passant

Nombre de messages : 729
Date d'inscription : 10/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journalisme made in Congo - Tres Unique.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum