OKAPI360

Le suicide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le suicide

Message par CRyma le Dim 26 Avr - 13:42

Salut tout le monde. Hier j’étais en train d’avoir une réflexion sur la vie, et cette question m’est venue à l’esprit.

Nous savons que se suicider est un acte condamnable par Dieu. Que la vie est sacrée, qu’il faut la préserver et la respecter. Ma question est celle-ci, quant est il pour les personnes qui, étant malade décident de ne pas combattre leur maladie et préfèrent mourir ? Est ce considérer comme une suicide scratch ? Prenons l’exemple d’une personne qui souffre de cancer stade 2. Cette personne est âgée de plus ou moins 60 ans et après avoir pris des traitements de chimiothérapie, après avoir souffert extrêmement durant ces traitements, elle décide d’arrêter sa chimiothérapie et préfère laisser la maladie l’emporter !


Est ce que cette personne s’est suicidé ? Son acte est il condamnable par le tres haut ? Elle avait l’option de continué à se battre mais elle a préféré laisser la maladie l’emporter.

qu'en dites vous ? scratch

P.S : j'etais supposé mettre le sujet dans la rubrique réligion, mais vu qu'elle n'est pas si frequenté, je l'ai posté ici. desolée pour le desordre que cela pourrait poser Wink

CRyma

Nombre de messages : 1208
Age : 116
Localisation : ........ quelque part .......
Date d'inscription : 13/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide

Message par ANAKIN le Dim 26 Avr - 14:07


Cryma. Si la personne avait encore une bonne chance de survivre mais decide d'arreter le traitement et se laisse mourrir, ce n'est pas un suicide. C'est un decouragement, un decouagemnt qui va lui couter la vie mais ce n'est pas un suicide. Le suicide est le fait de prendre sa propre vie. Dans le suicide la victime est active, elle cause directement sa propre mort. Dans le cas que tu as donne, la personne est passive et se laisse faire. Peut etre qu'elle a une chance de survivre si elle se bat, peut etre que la maladie est terminale et qu'elle ne peut plus rien faire. Quel que soit le cas, c'est pas du suicide. Si elle a encore une chance de survivre, il ya toujours moyen de la conseiller a ne pas se decourager et de poursuivre le traitement. Dans ce cas ci le medecin a le temps de comprendre que la personne ne veut plus vivre, il a donc le temps d'intervenir et peut etre sauver le malade. Dans le cas du suicide, la plupart de temps il est trop tard pour intervenir. Prendre sa propre vie est condamnable, surtout si on a toute la vie devant soi mais si on se laisse mourrir parce que la maladie est terminale, ce n'est pas condamnable.

ANAKIN

Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide

Message par CRyma le Dim 26 Avr - 17:21

SAlut Anakin. merci pour ton intervention. je suis completement d'accord toi, si il s'agirait d'un cas de maladie terminal.

mais moi je parle d'un cas de cancer ou la personne peut encore etre sauver. le stade 2 n'est pas terminal (si je ne me trompe pas). les seances de chimiothérapie y sont dure et douloureuse. certaine personnes ne sont juste pas capable de supporter cette souffrance. c'est la ma question. est ce qu on supporte l'affreuse douleur dans l,espoir de guerrir un jour (rien n est guarantie)? ou on laisse tomber et prefere mourir sans continuer le combat. scratch
et si on laisse tomber, cela veut il dire qu'on s est suicidé ? scratch

CRyma

Nombre de messages : 1208
Age : 116
Localisation : ........ quelque part .......
Date d'inscription : 13/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide

Message par Silver le Lun 27 Avr - 2:10

CRyma a écrit:
[color=#4b0082]et si on laisse tomber, cela veut il dire qu'on s est suicidé ? scratch

Cryma,

Ce s'appelle un EQUIVALENT SUICIDAIRE. Un equivalent suicidaire est une conduite ou un comportement ou la prise de risque est importante meme sans intention suicidaire exprimee. Les gens atteints de maladies graves qui refusent des soins medicaux tombent dans cette categorie, tout comme les amateurs des sports et pratiques a haut risques (extreme sport, cascadeurs...).
Par definition, il y a suicide si la mort est l'intention de l'acte, pas seulement une de ses consequences. Est ce que la personnes qui abandone les soins medicaux veux simplement mourrir? Si, comme par miracle, cette personne venait a guerrir pendant "sa greve", va t-elle etre mecontente de savoir qu'elle ne va pas mourrir ou au contraire elle sera tres soulagee? Je pense que cette personne sera soulagee, "se laisser mourrir" n'etait pas son intention mais plutot une chose qu'elle a percu comme consequence inevitable vu que, soit la maladie etait terminale ou alors la chemotherapie etait insupportable. Par contre une personne dont l'intention est de se suicider ne peut pas etre content si la tentative de suicide rate, c'est parce qu'il voit en le suicide la seule solution a resoudre le probleme dans lequel il/elle se trouve.

Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide

Message par CRyma le Mar 5 Mai - 10:48

salut tout le monde.

J'ai posé la meme question dans un autre forum, et une intervention m'a fait voir la chose sous un autre angle. bref, Voici le point de vu de l autre forumiste.
Arrow
Pour répondre à cette question, il faudra dissocier 2 concepts : chrétien et l’aspect non chrétien.

- Pour un non chrétien, il n’est pas condamnable parce qu’il s’est laissé emporté par sa maladie ou parce qu’il s’est suicidé. Un non chrétien est condamnable parce qu’il a refusé d’accepter et de vivre dans la grâce du fils de Dieu, JESUS. Le péché se trouve dans le refus du salut … Donc po na mutu wana, condamnation eza na suicide te mais na incrédulité… Motema makasi lokola libanga …

- Pour un chrétien, la condamnation se trouve au niveau du rejet de la foi. Voila ! Pour quelqu’un qui souffre d’une maladie grave et se laisserait emporter par cette maladie parce qu’ayant trop souffert, c’est quelqu’un qui se décide de mettre fin à sa vie et refuse de croire en la puissance créatrice et re-créatrice de Dieu. Le péché se trouve à ce niveau la ! Et tout depend aussi de sa relation avec Dieu et de son attitude !

Un chrétien est sensé faire totalement confiance en Dieu quelles que soient les circonstances… Aussi, celui qui est mourant, devra trouver dans sa maladie la gloire de Dieu et enfin, le sens de la vie sur terre parce que pour le chrétien, la vie sur terre n’est qu’un pèlerinage et une fois que la mission prend fin, il peut mourir et Dieu prendra soin de trouver le moyen. C'est-à-dire Pendant ce temps de maladie profonde, le malade chrétien devra se poser une question : C’est quoi le sens de ma maladie ? Et pour ce faire, il lui faudra rester en communion avec Dieu pour faire la bonne lecture des événements : Est-ce la fin de son ministère (son service et sa mission) sur terre ou une preuve de la nouvelle expérience avec Dieu ???

Notons ceci :

Nul n’a le droit de décider à mettre fin à sa propre vie, ni à la vie de quelqu’un d’autre parce que personne ne décide de quand il naîtra et personne ne détient les clefs de la vie. Ainsi personne n’a le droit de mettre fin à une vie quelconque (sauf celle des animaux et des plantes). Nos vies appartiennent à DIEU ainsi que nos morts …

Sur ce, celui qui se décide de laisser la maladie l’emporter, se suicide et est condamnable pour cela (je parle du chrétien). Mais attention, si le chrétien se décide d’arrêterde se faire soigner parce que sa foi le convainc que Dieu peut le guérir, cet acte n’est pas un suicide, c’est la foi, celle qui est agréable à Dieu et celle qui espère contre toute esperance !!!

Telle est ma contribution !

CRyma

Nombre de messages : 1208
Age : 116
Localisation : ........ quelque part .......
Date d'inscription : 13/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum