OKAPI360

Kinshasa refuse de livrer Bosco Ntaganda à la CPI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kinshasa refuse de livrer Bosco Ntaganda à la CPI

Message par Silver le Sam 31 Oct - 1:30





Le général Bosco Ntaganda, en janvier 2009.

Kinshasa ne souhaite pas livrer pour le moment Bosco Ntaganda recherché par la Cour pénal internationale (CPI) pour des crimes de guerre. Jeudi, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement a estimé que les « chicaneries autour des poursuites à engager sans délai à l'encontre de M. Ntaganda sont de nature à infliger au Congo un remède pire que le mal ». Pour le gouvernement congolais le choix est clair : la paix et la sécurité au Nord-Kivu passent avant toute chose.


Les pressions internationales notamment celle de l'Union européenne se sont multipliées depuis le début de l'année sans succès. Le bureau du procureur de la CPI n'a pas été en reste. A plusieurs reprises, il a été demandé au président Kabila et à son gouvernement de livrer Bosco Ntaganda.

Rallié à Kinshasa en janvier dernier, le général recherché par la CPI figure dans l'organigramme des forces armées nationales congolaises. Officiellement il occupe des fonctions non opérationnelles mais en réalité il est le numéro deux du commandement chargé de la traque des FDLR, les rebelles hutus rwandais, dans les provinces du Kivu.
D'ailleurs, Bosco Ntaganda a été recensé tout a fait officiellement lors de l'opération d'enregistrement des militaires par l'Eusec, la mission européenne d'appui aux réformes du secteur de la sécurité en RDC. Une fois enregistrés, les soldats obtiennent une carte biométrique qui leur permet ensuite de toucher leurs soldes. Il y a quelques semaines Bosco est venu se faire identifier au bureau de l'Eusec à Goma discrètement, juste avant la fermeture en fin de journée. Le personnel européen de l'Eusec avait déjà quitté les lieux.
La Monuc continue sans sourciller de voir circuler quotidiennement celui que l'on surnomme « Terminator » dans les rues de Goma. Tout de même embarrassée, la mission onusienne a demandé il y a quelques mois que Bosco ne participe plus aux réunions qu'elle tient régulièrement avec la hiérarchie militaire de la région.
avatar
Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa refuse de livrer Bosco Ntaganda à la CPI

Message par ANAKIN le Dim 1 Nov - 14:28

Si ne me trompe pas, Kabila a livre Bemba aussitot qu'on lui a demande. Il paraitrait meme qu'il avait fait pression a CPI pour que Bemba soit juge pour cimes contre l'humanite. Je ne vois pas comment ce qui explique son refus de livrer Bosco a part qu'il veut proteger les interets de son vrai pays, le Rwanda.
avatar
ANAKIN

Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa refuse de livrer Bosco Ntaganda à la CPI

Message par Silver le Sam 7 Nov - 2:49

Loin de moi de vouloir defendre ce vouyou Bemba, mais comment ca se fait que Patasse soit libre, et serait meme de retour en RCA, alors que Bemba ne faisait que l'aider a commettre des actes ignobles. On sent que les belges et d'autres complices occidentaux sont entrain de tout faire pour aider l'imposteur anti-congolais Kabila a se debarrasser des congolais capables de l'arreter dans sa destruction du Congo. Cette logique explique pourquoi un vrai danger au peuple comme Bosco est libre de tuer et touche un salaire de l'etat congolais alors qu'il y a des preuves palapables qu'il a commis des crimes horribles contre des innocents.



Ouverture du procès de Bemba le 27 avril 2010



L'ancien vice-président de la RDC sera jugé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité© AFPLe
procès pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité de l'ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC) Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 27 avril 2010 devant la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, a annoncé jeudi celle-ci.

"La Chambre de première instance III de la Cour pénale internationale (CPI) a fixé la date d'ouverture du procès dans l'affaire Le Procureur c.
Jean-Pierre Bemba Gombo au mardi 27 avril 2010", a indiqué la CPI dans un communiqué.
Jean-Pierre Bemba, 47 ans, est accusé notamment de meurtres, viols et pillages commis par sa milice, le Mouvement de libération du Congo (MLC), entre octobre 2002 et mars 2003 en Centrafrique. La milice était venue y appuyer le président centrafricain de l'époque, Ange-Félix Patassé, pour contrer un coup d'Etat.
Une juge de la CPI avait ordonné le 14 août la libération provisoire de M. Bemba dans l'attente de son procès mais ordonné son maintien en
détention à La Haye tant que la Cour n'aurait pas décidé quel Etat l'accueillerait. Le procureur de la CPI Luis Moreno-Ocampo avait immédiatement interjeté appel de cette décision. Le 3 septembre, la remise en liberté provisoire de M. Bemba a été suspendue par la chambre d'appel, dans l'attente d'une décision sur le fond.

Marathon judiciaire
Des audiences destinées à recueillir les "observations" de six Etats (Belgique, France, Portugal, Italie, Allemagne et Afrique du sud) proposés par M. Bemba pour l'accueillir, et à déterminer les conditions de son séjour sur leur territoire, ont été reportées.
Jean-Pierre Bemba, qui a fui la RDC en avril 2007 après avoir perdu la présidentielle de 2006 face au président actuel Joseph Kabila, avait
été arrêté le 24 mai 2008 à Bruxelles par les autorités belges en exécution d'un mandat d'arrêt délivré par la CPI. Il avait été remis à la Cour et transféré à son siège à La Haye le 3 juillet 2008.
Au cours des audiences de confirmation des charges du 12 au 15 janvier, ses avocats avaient exclu toute responsabilité de l'ancien
vice-président congolais dans les crimes commis par sa milice. Ils avaient mis en cause l'ex-président centrafricain Ange-Félix Patassé.
Le procès de Jean-Pierre Bemba devrait être le troisième procès de la CPI, le premier tribunal international permanent chargé de juger les
auteurs de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de génocides.
avatar
Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kinshasa refuse de livrer Bosco Ntaganda à la CPI

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum