OKAPI360

SCANDAL DANS LE CINEMA FRANCAIS: DEPARDIEU (UN BLANC) JOUE ALEX DUMAS (UN METIS)....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SCANDAL DANS LE CINEMA FRANCAIS: DEPARDIEU (UN BLANC) JOUE ALEX DUMAS (UN METIS)....

Message par Silver le Dim 21 Fév - 6:17



Qu'en pensez vous? Le cinema francais, connu pour son manque de diversite (les noirs figurent rarement dans des roles importants et intelligents) doit il donner la chance a un noir de jouer le role d'un personnage historique francais qui s'etait surnome lui meme " negre caraibeen"?




As Gerard Depardieu prepared to star in L'Autre Dumas, a French film about famed author Alexander Dumas, he dons a black wig and darker skin.
And it's gotten many people extremely angry!
Depardieu is an esteemed actor, but he has blond hair and blue eyes, which is not a good combination to play the mixed race author. Although Dumas was born in Paris, he was the grandson of a Haitian slave and referred to himself as a Caribbean "negro" because of his distinctive features. Since he was living in the 19th century, he was often mocked for his color, which many consider to be an important part of his story.
Patrick Lozes, President of the Council of Black Associations of France, finds the casting decision "extremely shocking and insulting," as he feels that Dumas' race was ignored to give the film a more commercial appeal.
"In 150 years time could the role of Barack Obama be played in a film by a white actor with a fuzzy wig? Can Martin Luther King be played by a white?" Lozes continued.
In his defense, director Safy Nebbousaid stated that Dumas was only a quarter black. He stated, "It would have been an historic error to have chosen a mixed-blood actor - he had blue eyes like Depardieu." Then, he shot himself in the foot by adding, "France is enormously behind the Anglo-Saxons in the matter of actors from other ethnic backgrounds."
WTF?! So, it's true?!
The film is a fictional story about the author's relationship with his assistant, Auguste Maquet, who helped him write his literary masterpieces.
They should have considered actors of all races and not just jumped the gun! Only the film shall set this straight…
Shame.
Read More: Celebrity gossip juicy celebrity rumors Hollywood gossip blog from Perez Hilton http://www.perezhilton.com/page/2/#ixzz0g9z5GNEv
Celebrity Juice, Not from Concentrate






QUAND LE CINEMA FRANCAIS BLANCHIT ALEXANDRE DUMAS

On ne peut qu’être admiratif devant le talent de Gérard Depardieu qui a, dans sa longue et riche carrière, incarné, avec une facilité déconcertante, de grands personnages historiques à la perfection : de Danton à Vatel, de Christophe Colomb à Vidocq.

Un côté caméléon et une aisance prodigieuse qui pourraient, à eux seuls, expliquer le choix du réalisateur Safy Nebbou de lui confier le rôle de l’écrivain Alexandre Dumas dans son film "L’Autre Dumas", sorti ces jours-ci. Un choix néanmoins étonnant, au moment où la France se gargarise de diversité et de promotion des minorités visibles.

Que personne n’ait trouvé à redire à ce tour de passe passe est encore plus surprenant. Que n’aurait-on pas dit, à l’inverse, si, pour les besoins d’un film, Denzel Washington avait incarné Jean Moulin, si Pascal Legitimus avait donné son visage à Molière, et si Sonia Rolland s’était prise pour Jeanne D’arc ?

Peu de gens le savent aujourd'hui, mais le célèbre écrivain avait un père métis: Thomas Alexandre Davy-Dumas de la Pailleterie, fils d'une esclave et d'un petit propriétaire de Saint-Domingue. Grâce à son courage au combat, il devint général sous la révolution et fut même considéré un moment comme un rival potentiel du général Bonaparte.

Alexandre Dumas se décrivait, d’ailleurs, lui-même, dans ses "Mémoires", comme un "nègre", avec des "cheveux crépus", et un "accent légèrement créole". Tout l’inverse, à l’évidence, de… Gérard Depardieu.

En gommant ces traits, le film de Safy Nebbou occulte un aspect essentiel de la vie de l’auteur du Comte de Monte Cristo : le racisme. En 2002, lors du transfert des cendres de Dumas au Panthéon, Jacques Chirac, avait rappelé que ce "fils de mulâtre, sang mêlé de bleu et de noir" avait dû "affronter les regards d’une société française" qui "lui fera grief de tout : son teint bistre, ses cheveux crépus, à quoi trop de caricaturistes de l’époque voudront le réduire".

Le cinéma a pris, par le passé, la liberté de confier des rôles de Noirs à des acteurs blancs qu’on prenait soin de grimer. "L’Autre Dumas" s’inscrit dans cette veine négationniste qui, quand elle ne blanchit pas, occulte, de la mémoire collective, les grands hommes issus de l’Outre-Mer : le Chevalier de Saint Georges, Gaston Monnerville, Félix Eboué. Sans parler de ces grands oubliés que sont les Tirailleurs Sénégalais qui ont pourtant "sauvé" la France.

En blanchissant Dumas, le film de Safy Nebbou rate une occasion de combler une lacune chez ceux qui le verront et qui ignorent, pour la plupart, que l’auteur des "Trois Mousquetaires" était un "nègre". Ce "détail" risquait-il de troubler les spectateurs voire d’affecter la commercialisation de l’œuvre quand on sait que, pour le cinéma tricolore, un acteur français, métis ou noir, n’est pas "bankable" ?

Safy Nebbou avait, avec ce film, l’opportunité également de donner un signal fort, à l’heure où ce pays s’embourbe dans un débat sur l'identité nationale, faisant sournoisement la part belle à tout ce qui est "blanc et catholique". Une insulte à Dumas, dont le génie, tout français qu’il était, plongeait, profondément, ses racines Outre-Mer et en Afrique.

Là, où il repose, et où la couleur de la peau n'a, fort heureusement, plus beaucoup d'importance, Alexandre Dumas ne doit pas pour autant se retourner dans sa tombe. Il en a vu d'autres. Mais, il est regrettable, qu’aujourd’hui, sur cette terre de France, la couleur soit encore un problème au point qu'on préfère la… gommer.

http://www.newsletterappa.over-blog.com/article-serge-bile-quand-le-cinema-fran-ais-blanchit-alexandre-dumas-44443327.html

http://article.wn.com/view/2010/02/19/Gerard_Depardieu_says_claims_hes_too_white_to_play_mixedrace_t/

Silver

Nombre de messages : 2335
Date d'inscription : 04/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCANDAL DANS LE CINEMA FRANCAIS: DEPARDIEU (UN BLANC) JOUE ALEX DUMAS (UN METIS)....

Message par ANAKIN le Dim 21 Fév - 16:36

Dumas etait un quarteron (25% noir) qui avait des yeux blues et ressemblait plus a un blanc. Depardieu a raison, je ne vois pas ou est la polemique. Les noirs francais aiment imiter ceux des states.

ANAKIN

Nombre de messages : 392
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum